Les jardins du trèfle rouge

Les Jardins du Trèfle Rouge sont une part essentielle du programme de la graine à l’assiette initié par la commune qui par le biais du maraîchage biologique exempt autant que possible de chimie (traitement + transport des légumes) y participe. Le nom des Jardins du Trèfle Rouge a été choisi par les membres du Conseil municipal, c’est une des plantes présentes sur le site de manière naturelle et le trèfle est l'emblème d’Ungersheim. Le jardin a été donné en gestion à l'association ICARE soutenue par le réseau Cocagne.

 

 

Objectifs et réalisation

 

Dans sa volonté de relocaliser la production des denrées alimentaire, assurer la résilience de son territoire et approvisionner la cuisine scolaire, la commune a initié l'installation de 8ha de maraichage bio sur son territoire. L'un des premiers jalons de la filière de la graine à l'assiette.

Pour ce faire, la commune a racheté en 2009 des baux des terres, 8 ha d’un seul tenant, confiés à un céréalier qui laissait en jachère (et touchait la PAC). Ces baux ont été rachetés au prix du terrain ! Il s’agit d’un très fort investissement financier de la commune. L’agrément bio a été donné dès la première année (3 ans en général) car laissés en jachère 10 ans.

 

De 2009 à 2011, le jardin est mis en culture  avec des pommes de terre et des courges plantées par les bénévoles d’Ungersheim, au même moment un contrat avec l'association ICARE déjà installé à Sentheim est signé. EN 2011,  ICARE obtient le conventionnement des postes en insertion supplémentaires et ouvre le jardin du Trèfle Rouge avec les premiers recrutements ! 

 


Les Jardins du trèfle Rouge sont un chantier d’insertion dont l’objectif est de raccompagner vers l’emploi les ouvriers maraichers qui viennent de tous horizons professionnels.  Ils reconstruisent un nouveau parcours avec l’aide de l’accompagnatrice socio professionnelle, avec comme outils des stages et des formations. Cela se fait par le biais d’un suivi individuel.

 

A chaque prise de poste, les présents se mettent en cercle pour la répartition des tâches (qui alternent) et sont affectés à leur poste pour la demi-journée par l’équipe des encadrants maraichers. Les activités principales sont arrosage, désherbage, semis, récoltes, préparation des paniers, livraison, préparation des repas…

 

 

Les repas du midi confectionnés avec les légumes invendus et/ou invendables dans un souci de lutte contre le gaspillage alimentaire et pour permettre l’accès à un repas équilibré à tous. 

Partenariats engagés

L’association ICARE; le Réseau Cocagne ; Fondation RTE ; Fondation VINCI ; France Agrimer; Restos du Cœur, Caritas et CCAS de Ungersheim opération « Paniers Solidaires » pour l’accès de tous à une alimentation saine et durable

 

Quelques chiffres

  • Les ouvriers maraîchers au nombre de 25 viennent à 2/3 de la M2A et 1/3 de la vallée du Florival (Guebwiller et villages avoisinants); les âges sont variés, avec 40% de femmes en moyenne, la diversité culturelle est également prise en compte.
  • Une soixantaine d’espèces de légumes sont nécessaires pour la vente par paniers    
  • Un contrat d’insertion (contrat aidé) peut durer jusqu’à 2 ans, ce sont des contrats à temps partiel de 24 h, conventionnés et subventionnés par l’Etat
  • 40% est le taux de réussite des parcours d’insertion au moment des départs des ouvriers maraichers (placement en entreprise ou centre de formation, changement de mode de vie durable, évolution très significative de la situation sociale ou professionnelle des personnes)  

 

Coût estimatif totale de l'action s'élève à : 300 000 €

 

L’adhésion aux paniers est gérée par Isabelle au siège à Sentheim :

Tél : 03 89 66 19 99

Courriel : contact@asso-icare.com

 

Site : www.icare.reseaucocagne.asso.fr/

 

Page Facebook d'Icare : www.facebook.com/paniersICARE